Dream Box au Mima : Laissez-vous guider par vos sens...

On  nous l’a dite, ludique et immersive cette sixième exposition que nous propose le MIMA;

On l’a testée pour vous et c’est vrai ; on se laisse guider au milieu de ces oeuvres, mieux on navigue intuitif, on s’amuse, on s’instruit, on s’interroge…

Que ce soit l’entrée dans la bouche d’Elzo Durt, (artiste bruxellois déjà très connu pour ses divers réalisations d’affiches et pochettes de disques), qui tout de suite nous entraine dans un monde psychédélique très 70’s ou les formes géométriques font bon ménage avec les couleurs ultra vives des dessins Underground, ou dans le palais des glaces où la lumière joue avec les noirs et blancs et les répétitions à l’infini de notre image. Un enfant m’a d’ailleurs interpellé en me disant « Monsieur, on vous voit des milliers de fois, c’est cool ! »

IMG_2121.JPG

Ou bien encore dans la parfaite réalisation du duo belge Hell’O intense et riche en images, on se promène dans cette grande pièce, guidé par les multiples couleurs de dessins accrocheurs se transformant en bichromie dans le dernier espace, Art quant tu nous divertis, c’est vraiment magique!  Plus sérieux dans ça démarche, l’espagnol Escif nous démontre à l’aide d’un tablette et de projection la manipulation humaine dont nous sommes tous un peu responsable autour de l’exploitation du coltan, fameux minerai précieux qui permet à nous tous de rester connectés mais aussi responsable, du fait des violents groupes rebelles qui les exploitent, du financement d’une sanglante guerre civile qui dure depuis plus de 12 ans ! 

Ahurissant  de réalisme exacerbé par la musique composée par Manu Louis… On finit hypnotisé, la tablette en main se promenant sur les dessins qui tintent lugubre… à faire et à refaire!

A l’étage, la salle pompeusement nommée « la chapelle » enferme un mobile géant en forme de nuage  proposé par l’espagnol Félipe Pantone fait de CD et autres DVD réinventés dans une autre dimension, accrochant au rythme de leurs mouvements, les lumières ambiantes pour les transformer en une multitude d’arc-en-ciel.

Ainsi donc sans trop faire de bruit, le Mima continue dans sa démarche culturelle associant librement les cultures artistiques contemporaines .

A découvrir seul, en famille ou entre amis et ne pas oublier un petit détour par la boutique ou la cafétéria parce que c’est beau, trends et on s’y sent bien tout simplement.

A VOIR JUSQU’AU 1ER SEPTEMBRE 2019…

39-41 Quai du Hainaut, 1080 Bruxelles

Mercredi au vendredi 10h à 18h - Samedi et dimanche: 11h à 19h. Fermé lundi et mardi.

Tour guidé : info@rkadia.be - +32 2 319 45 60

www.mimamuseum.eu