Vallée du Rhône : Balade pour princesses épicuriennes

Il est un pays enchanté empli de châteaux merveilleux, de fontaines d’amour, de pommiers rougeoyants et de vignes joyeuses… Préparez votre carrosse, vos habits de velours et vos pantoufles de vair, le bal commence à l’automne!

Texte & photos : Sophie Dauwe & Jean-Jacques Serol / PEPITE PHOTOGRAPHY

Il était une fois un seigneur et son épouse Antoinette si tristes de n’avoir point d’enfant après cinq ans de mariage. Ils prièrent alors des moniales d’Auvergne pour que leur soit accordée une descendance. Neuf mois plus tard naquit ainsi l’enfant du miracle. Claude d’Urfé, né en 1501 au château de la Bâtie, est ensuite élevé à la Cour de France où il devint l’ami du Roi François Ier. Ensemble, ils guerroyèrent en Italie, puis le Seigneur d’Urfé devint ambassadeur au Saint-Siège. De ses nombreuses années passées en Italie, il ramena sa passion pour l’art et les belles lettres. Et devint le grand mécène de la Renaissance sur ses terres du Forez, une région de la Loire tout en monts et en rondeurs à la beauté envoûtante. Au cœur de ce qui deviendra de nos jours un parc naturel régional, il transforma la demeure familiale en un château féerique pour la dame de son cœur à laquelle il voue un amour éternel… Jeanne de Balzac d'Entraigues. Leur petit-fils, Honoré, Comte et Marquis né à Marseille revint un 15 février 1600 à la Bâtie d’Urfé épouser en Forez, Diane de Châteaumorand. Ensorcelé par la splendeur insolite de ce château familial, il y entama la rédaction de l’Astrée, un roman pastoral inachevé de quelque 5000 pages en 12 volumes… dans lequel sombra son propre couple !

Rose d'Amour © JJ Serol

Rose d'Amour © JJ Serol

Une vie de roman au cœur du Pilat

Le château est aujourd’hui celui de toutes les princesses car nulle n’y dort dans les bois. Un sphinx de marbre, symbole de savoir et de sagesse, en garde l’accès et ouvre la voie vers les nobles pierres qui recelèrent l’une des plus précieuses bibliothèques de France. Le jardin sculpté d’ifs et de et de buis abrite une fontaine de vérité. Selon la légende, en se penchant sur l’eau, on y voit à ses côtés le reflet de l’être aimé. C’est l’héritage laissé par les bergers aux amours contrariés, Astrée et Céladon. Plus concret est celui de Claude d’Urfé qui fit venir toujours au nom de l’amour les meilleurs artisans d’Italie pour ériger à Jeanne une divine chapelle. Pillée, elle n’a pas retrouvé sa splendeur d’autrefois, mais l’incroyable grotte de rocailles qui la précède nous est revenue intacte. C’est un univers minéral et sensuel totalement inspiré par les fées où Pan, Bacchus, nymphes et satyres faits de sable et de coquillages dansent à l’ombre de vignes peintes d’or. Des expositions, des concerts, et toutes sortes d’animations retiennent les curieuses. Mais il est temps de reprendre votre carrosse… Plus au sud du massif du Pilat sur ces douces terres de Loire, le Château de Volan se dresse sur les hauteurs du village médiéval de Malleval. Sur ses flans, s’élève du Viognier vendangé à la main dont le nectar, paré d’un lys (AOC Condrieu), est servi à la table de Valérie, la châtelaine de céans. C’est par le plaisir des papilles qu’elle vous garde captive. Prenez garde, ses tables d’hôtes sont dignes des princesses aux palais les plus difficiles. La nuit, juchée sur l’un de ses lits, pas le moindre petit pois sous le matelas, et l’on s’en va, tout guilleret, comme certains modestes jacquets* qui honorent les lieux de leur présence.

Au château de Champlong © JJ Serol

Au château de Champlong © JJ Serol

La route des pierres dorées

Remontant vers les monts du Lyonnais, point n’est besoin d’être nobliau pour faire étape au château de Champlong. Au cœur du Roannais, le seigneur Olivier Boizet et dame Véronique s’y connaissent dans l’art de recevoir. Leur restaurant, les douze jolies chambres colorées et le flambant neuf Centre de Spa avec sa vaste piscine en plein air ravigoteront toutes les Cendrillons fourbues par leur labeur… Gones et fenottes (garçons & filles de Lyon) vont au moins une fois l’an partager le « boutillon » (casse-croûte dans les vignes) sur les Monts du Lyonnais. Ils s’enivrent volontiers du côté de Millery, au cœur de vignobles deux fois millénaires. Blanche Neige y verrait bien plus que sept nains sur les terres vigneronnes de Régis Descotes… Ses vins blancs, rosés et rouges, si légers, si festifs, tiennent, c’est sûr, du philtre d’amour. Bios et de multiples fois médaillés, ils donnent à aimer ces vins nés entre Bourgogne et Côte du Rhône, doté au berceau d’un noble terroir et d’un immense savoir-vivre… Mais avant l’aurore, cravachez votre destrier, belles dames, pour atteindre le pays doré du Beaujolais. La pierre, le sol calcaire, châteaux et masures y resplendissent mieux encore sous le feu de l’automne. Les châteaux de Jarnioux, Rochebonne (à Thiezé) ou Oingt, Charnay, Montmelas-Saint-Sorlin, Lacenas ou Anse reçoivent tous la même réponse du miroir magique : trop beau ! Tous se visitent en plus gratuitement ou presque.

Nuits de charme et festins de reines

Dans le Beaujolais des pierres dorées, il est bon de boire à la source de ces humbles vins faits avec passion. Souvent tristement décriés à cause du « vin nouveau » trop vite exporté, les breuvages de jouvence pourtant ne manquent pas. Dix crus et deux appellations sont aujourd’hui produits avec sagesse privilégiant la qualité sur la quantité. Se portant en hérauts de leur gouleyant terroir, douze « Étoiles prêtes à vous décrocher la lune… » font croisade à Fleurie ! Douze vigneronnes ont en effet regroupé en un lieu les vins de leur propriété, permettant de goûter et d’emporter d’un coup les fleurons de leur savoir-faire (Les étoiles en Beaujolais). On ne sert d’ailleurs que le précieux gamay sur les tables royales qui parsèment ces terres, véritable pépinière de jeunes chefs étoilés. De la Table de Lachassagne (Anthony Fusco) à l’Auberge de Clochemerle (Romain Barthes), Miladies, vous ne croiserez que des Princes charmants déjà épris de leur princesse. Mais qu’à cela ne tienne, au terme du festin, on y dort, nuit après nuit, à La Noue, à la Source dorée et au Clos des Sources… Des maisons d’hôtes de grand charme et à l’accueil inoubliable pour rêver, flâner, rire, échanger et se ressourcer. Des lieux de grandes émotions, presque initiatiques, à l’image de ces contes de fées qui nous ont accompagnés depuis l’enfance et que la Loire ressuscite d’étape en étape.

* Les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Les petites attentions de la Dource Dorée © JJ Serol

Les petites attentions de la Dource Dorée © JJ Serol

Vallée du Rhône Pratique

Info :

www.franceguide.com

info.be@atout-France.fr

www.rhonesalpes-tourisme.com

www.loiretourisme.com

www.tourismepierresdorees.com

pour nos amis Canadiens :ca.franceguide.com

Y aller :

En train : Bruxelles-Lyon : 3h42 & 6 directs/jour

www.sncb-europe.com

www.sncb-europe.fr (pour les français : ce site vous permet d'acheter d'un coup tous vos trains, TGV ou autres sur 1 même site !) ou en voiture pour sillonner chaque recoin de la région.

Puis en voiture : c'est la seule façon de retracer notre bel itinéraire. Pour en louer dès votre arrivée en gare SIXT offre un bon rapport qualité-prix: www.sixt.fr

Logements :

- Le Château de Volan, Malleval, Massif du Pilat. Valérie Sénéclauze, fée gourmette propose aussi 1001 produits originaux issus de son domaine : confitures, savons… et champignons shiitakés ! Gîte (semaine de 220 à 400 € selon saison) + 3 chambres d’hôtes : Nuitée pt déj inclus : 60 € (55 €, la 2e nuit). +33 4 74 87 11 79. www.chateaudevolan.fr

- Le Grand Noë B&B, Roisey, Massif du Pilat. 4 Ch. Double pt déj inclus : 60-65 € . +33 6 80 16 33 33. Catherine Bruneton au cœur des vergers est une vraie fée marraine qui vous fera adorer le Pilat ! www.legrandnoe.fr

-Le Château de Champlong, Villerest, Roannais. 12 Ch. Double & pt déj àpd 120 €. Forfait accès Spa: 25 €. Voir diverses offres séjour gourmand, cocooning, Spa, Golf… + 33 (0)4 77 69 69 69. www.chateau-de-champlong.com

-La Noue B&B, 1 place du vieux bourg, Saint-Pierre-la-Palud (Beaujolais). +33 6 80 35 26 72. 5 Ch. Double pt déj & spa inclus : 100 €. Accueil charmant et chambres exotiques... (1 nuit, puis tarif dégressif). Très bonnes tables d’hôtes. www.bedandbreakfast-lanoue.com

-La source dorée B&B,53 chemin du chalet
, Saint-Pierre-la-Palud (Beaujolais). +33 4 72 84 94 01.5Ch. Double pt déj inclus : 79 € (65 € : 2 nuits) + 2 Gîtes (350 & 580 € / semaine). Espace bien-être: 15 €/pers. Diverses journées à thème (slow food, mamans & enfants... Une maison superbe à la vue imprenable. www.la-source-doree.fr

-Le Clos des Sources (5 épis), Bonave, Ville-sur-Jarnioux (Beaujolais). +33 4 74 03 82 41.5 Ch. Double design dont 1 suite, accueil un peu farfelu mais lieu magique et original + piscine privée libre d’accès : 130 à 185 € / Ch. Double pt déj inclus. www.leclosdessourcesbonave.fr

Tables d’exception :

-Auberge du Clochemerle (1* Michelin), rue Gabriel Chevallier, Vaux-en-Beaujolais. Tél +33 4 74 03 20 16. www.aubergedeclochemerle.fr

-La Table de Lachassagne (1* Michelin), 850 route de la Colline, Lachassagne (Beaujolais). +33 4 74 67 14 99. www.restaurant-lachassagne.com