Graveson en Provence : La Charette de la Saint-Eloi, Quatre petits tours, et puis s'en vont...

Saint-Eloi (588-660), évêque de la cathédrale de Noyon, est surtout connu pour ses services au bon Roi Dagobert. Mais portait-il vraiment sa culotte à l’envers ?

Plus sérieusement, le grand Saint était également le patron d'ouvriers travaillants les métaux tels que les maréchaux-ferrants, les charretiers, les laboureurs ou encore les orfèvres et autres armuriers. On le sait moins, Saint-Eloi est également le protecteur des mulets, des ânes et des chevaux. Selon l'expression provençale : Sant Aloi es un bouon sant, si fèsto dous coup l'an! (Saint-Eloi est un bon Saint, on le fête deux fois par an.) Une fois le jour de la fête religieuse, le 1er décembre, ainsi qu'une seconde fois, le 25 juin, jour du transfert de ses reliques de la cathédrale de Noyon à Paris en 1212.

Lorsque l'été s’installe, apparaissent les fêtes traditionnelles de la Saint-Eloi. En Provence, chaque commune a adopté une date spécifique, en fonction de son histoire, et chacune a son propre déroulement, même si celui-ci ne varie guère d'un village à l'autre. Maillane, Graveson, Châteaurenard… Chaque village revendique ses charmes uniques.
Coutume provençale haute en couleurs, répandue surtout au nord des Alpilles, elle est célébrée pourtant d'Avignon à Toulon. On y assiste à la cavalcade des Carreto ramado, les « charrettes feuillues ». Une simple charrette décorée de branches d'ormeau, tirée par une trentaine de chevaux de trait, à qui la fête rend alors hommage en souvenir du temps où le cheval était l'outil de travail, le moyen de déplacement et le fidèle ami de nos ancêtres. La charrette préparée de longue date surprend les visiteurs. Son premier passage déboule à un rythme affolant, puis repasse deux fois, à des rythmes de plus en plus lents, avant un dernier passage en fougue qui fait chavirer votre imagination. Tout cela n’était-il qu’une rêve ? Peut-être…

On raconte encore que l'origine du défilé remonte au Moyen Age, à l'époque où les villageois constitués des milices servant à défendre leur terre. Ainsi, chaque village possédait sa cavalcade, sa milice, dirigeait par un capitaine, terme désignant également le chef dans ces cavalcades. Il portait à son époque un porte-enseigne, de nos jours le « Gaillardet ».
Une grande fête populaire, où l’on admire aussi quelques fois les villageois revêtus de leurs splendides costumes provençaux… Mais ce sont surtout les chevaux,parés de leurs plus beaux attributs, qui captent les regards. Ils paradent couverts d’une grande couverture blanche ornée de rubans et pompons. Le défilé des charrettes est accompagné par les tambourins et les fifres, jouant des airs typiquement provençaux. Et le Pastis coule à flot… jusque tard dans la nuit !

Un tout grand merci à nos chers amis, Annie et Léon Réani, qui nous ont ouvert les yeux sur cet événement et partagé ce grand moment de bonheur. Ces images vous viennent de Graveson.

Oyez, Oyez, Pépitois et Pépitoises (habitants de la planète des Pépites du Voyage), partagez vite ces images… Et postez ci-dessous les prochaines dates des charrettes des villages alentours afin qu'un maximum de lecteurs puissent en profiter...

Photos : Jean-Jacques Serol (les 28 premières images) & Sophie Dauwe (les 28 suivantes) !

Agenda 2014 pour les Charrettes de la Saint-Eloi, Saint-Roch & Saint-Jean :

NOVES : 31 MAI ET 1 JUIN 2014

MAUSSANE : 7 ET 8 JUIN 2014

MOLLEGES : 21 ET 22 JUIN 2014

BARBENTANE : 24 JUIN 2014

EYRAGUES : 28 ET 29 JUIN 2014

CHATEAURENARD : 6 JUILLET 2014

ROGNONAS ST. ELOI : 12 ET 13 JUILLET 2014

MAILLANE  : 19 ET 20 JUILLET 2014

GRAVESON : 26 ET 27 JUILLET 2014

SAINT ETIENNE DU GRES : 9 ET 10 AOUT 2014

ROGNONAS ST. ROCH : 16 ET 17 AOUT 2014

BOULBON : 30 ET 31 AOUT 2014

PALUDS DE NOVES : 6 ET 7 SEPTEMBRE 2014