Naissance en direct d'un bébé tigre de Sumatra au Burgers' Zoo

Ce 1er septembre est né au Burgers' Zoo de Arnhem un superbe bébé tigre de Sumatra. La maman nommée Jarum a 6 ans et est née dans un zoo allemand. C'est une maman attentionnée et expérimentée qui a déjà donné naissance en mai 2013 à des jumeaux. Son compagnon est originaire de Paignton en Angleterre.

D.R. Burger's Zoo

D.R. Burger's Zoo

Une vidéo a montré sa naissance en direct ! Grâce à une caméra intégrée dans le cocon intime préparé pour la jeune maman filmant 24h/24, un public de privilégié a pu assister à ces images émouvantes. Il faut savoir qu'une telle naissance au sein d'un zoo est rare et sujette à caution. Ces grands prédateurs ont un besoin impératif de calme et de paix sans lesquels, il n'est pas rare de voir une mère trop stressée dévorer son petit à peine né. Mais au Burgers' Zoo, les animaux vivent dans des habitats aussi vrais que nature, entourés des soins de vétérinaires et biologistes compétents, garants d'une harmonie rare.

Jarum et son bébé

Surprise pour tous:  Jarum a mis au monde un deuxième bébé ce mardi a 21h45. Le sexe des bébés ne sera connu que d'ici quelques semaines quand le vétérinaire pourra les vacciner.

Vidéo de la naissance des jumeaux en 2013

Les jumeaux cet été avant la naissance du petit dernier... © D.R. Burgers Zoo

Les jumeaux cet été avant la naissance du petit dernier... © D.R. Burgers Zoo

Le Burgers Zoo à Arnhem : Vraiment à découvrir

© JJ Serol

© JJ Serol

Difficile de dire qui des animaux ou des visiteurs sont les plus heureux dans ce parc animalier. Nous avons eu quelques difficultés à sonder une partie des intéressés, mais à regarder les animaux, petits et grands, s’ébrouer, se taquiner, se prélasser, courir, manger et boire, il doit c’est sûr y avoir plus malheureux sur terre. En fait, hormis leur pays et milieu d’origine, les animaux bénéficient probablement au Burgers’ Zoo du plus enviable des habitats. Voilà qui d’emblée décrispe et sensibilise les visiteurs. Véritablement captivés, enfants et adultes font ici un voyage virtuel où un grand nombre d’animaux et de végétaux vivent harmonieusement ensemble dans divers biotopes similaires à ceux qu’on trouve sur nos cinq continents. Lorsque Johan Burgers fonda ce zoo en 1913 puis le déménagea à Arnhem en 1923, son idée était déjà précise et novatrice. Il voulait un zoo avec de vastes enclos sans barreau, même pour les carnassiers, et partout des décors de rochers et de verdure plongeant les animaux et le public dans un environnement aussi naturel que possible. 

C’est un Professeur en Ethologie issu la 3e génération de la famille Burgers qui reprend en 1962 la  direction de ce zoo privé de l’est de la Hollande. Avant-gardiste, il crée en 1968 le tout premier Parc-Safari d’Europe. A l’époque, on traversait en voiture un paysage de savane africaine où girafes, zèbres, rhinocéros et différentes espèces d’antilopes et d’oiseaux vaquent à leur occupation quotidienne dans un vaste espace arboré ponctué de points d’eau. Seuls les lions et les guépards disposent d’un enclos séparés mais d’une taille inédite pour un zoo. Depuis 1995, on visite ce parc à pied via un pont-promenade couvert plus écologique et plus respectueux de la tranquillité des animaux mais aussi plus amusant pour le public qui, de poste en poste, peut observer les bêtes avec l’âme d’un vrai Dr Livingstone. Trois ans plus tard, le zoo fait encore la Une en créant une île de plus d’un hectare peuplé d’une colonie de chimpanzés dont le comportement étudié par de nombreux experts sera révélé similaire à leurs congénères sauvages. Aujourd’hui, une autre colonie, de gorilles cette fois, vit sur une autre « île », à côté de la première.

Toujours plus spectaculaire

En 1988, le Burgers’ Zoo s’est agrandi d’un « Bush », une  exceptionnelle jungle tropicale abritée sous un immense dôme d’1,5 ha et de 20 m de haut que ne soutien aucun pylône intérieur. La chaleur, les odeurs et les cris percants de certains oiseaux, tout y est. La magie est totale. Les sentiers serpentent, montent et descendent, à travers un végétation dense et colorée. On y découvre une chute d’eau de 17 m (la plus haute des Pays-Bas) et de gros lamantins, des caïmans, des loutres… pour ne mentionner que les plus visibles. Car il faut être patient et curieux pour apercevoir, parmi plus de 2000 plantes où foisonnent insectes et papillons, quelques uns des 50 mammifères, 1500 oiseaux et 2000 reptiles qui cohabitent dans cette recréation d’écosystème. Mais la patience paie et on passerait volontiers des jours entiers à explorer ce seul espace. Un tunnel évoquant celui des chercheurs d’or du Far West américain permet de rejoindre ensuite une spectaculaire recréation du désert de Sonora  (USA) dont le décor de granite très spécifique—avec eses grottes— a été réalisé par des artistes.  On y trouve de gros cactus mais aussi des agaves, des yuccas et des palmiers entre lesquels se guettent des mouflons du Canada, des lynx roux, des vautours et des serpents. Seuls quelques venimeux et les scorpions ont leur quartiers résidentiels sécurisés sinon tout est respecté, même la chaleur atteignant parfois 50°C en été et moins 10° la nuit et en hiver.

Burgers’ Zoo possède aussi une mangrove avec des palétuviers et leurs grosses racines typiques des littoraux tropicaux grouillant de poissons, de crabes, d’oiseaux caractéristiques.

Une des dernières créations, inaugurée en 2000, est non pas un aquarium géant mais un véritable océan tropical avec sa plage et ses récifs de corail. A l’aide de dix bassins et huit millions de litres d’eau de mer, c’est donc une belle portion des mers du sud-ouest asiatique, des océans indien et pacifique qui a vu le jour ici avec leur population aquatique respective. Le spectateur part de la plage et plonge doucement vers les abysses admirant derrière d’épaisses baies vitrées le ballets de la faune colorée et impitoyables. Car dans cet écosystème comme dans les autres, les prédateurs ont l’occasion de chasser et de se nourrir des plus faibles, régulant ainsi la qualité de l’environnement. Bref un zoo peu didactique mais très spectaculaire où le public est acteur, impliqué et responsable. Un très bel éveil aux réalités de la nature qui nous entoure.

Aujourd'hui le parc compte 7 écosystèmes dont celui appelé "Rimba" qui recrée une forêt primaire malaisienne. C'est là que vous trouverez Jarum et sa famille.

Burgers’ Zoo : Plus de 100 ans désormais !

© JJ Serol

© JJ Serol

Fier détenteur du label "Clé verte" depuis  2004 pour récompenser sa gestion environnementale durable et écologique.

 Antoon van Hooffplein 1, 6816 SH Arnhem. Tél : +31 /26/442 45 34.  Ouvert toute l’année de 9h à 19h d’avril à octobre inclus et de 9h jusqu’au coucher du soleil de novembre à mars. Certains sections dont la mangrove, les divers singes et le parc-safari ont des horaires variant selon les saisons et peuvent fermer dès 17h30. Entrée adulte : 19,50 € (online: 18€) - Enfant (4-9 ans) : 17,50 €. (online: 16€) Cinq restaurants (mexicain dans le désert, asiatique dans la jungle…)

www.burgerszoo.nl