Les 7 secrets du voyageur «caméléon»

Le secret d'un voyage réussi ne tient pas tant à ce que l'on a vu, mais vécu. Quand on fait un grand —ou un petit— voyage, l’art de le transformer en expérience inoubliable, c'est de se sentir "intégré", de se fondre dans le décor au point qu'au bout de 48h déjà on a presque le sentiment d'avoir toujours connu ce lieu pourtant nouveau.

Une compilation signée Sophie Dauwe & Jean-Jacques Serol

1. La Qualité AVANT la Quantité

Rien ne sert de vouloir aller partout, apprenez d'abord à connaître vraiment l'endroit où vous êtes. Que vous soyez dans une métropole comme Saigon ou Shanghai ou un village perdu de 150 habitants : prenez votre temps et ne repartez qu'avec le sentiment d'avoir «Tout Vu». D’avoir croisé des gens vraiment fantastiques.

Un seul village représente souvent un lieu idéal d'immersion, un microcosme représentatif d'une région entière qui suffit à lui seul pour vous plonger dans la culture locale. Rencontrez les habitants, communiquez par tous les moyens, échangez de simples propos. Exhibez une photo de votre famille, de votre animal ; les locaux vous verront sous un œil plus humain et plus proche... La différence qui vous sépare se réduira au fil des heures égrenées ensemble. Explorez les ruelles de traverse des grandes villes. Marchez au hasard en oubliant votre Lonely Planet, ressentez cet orgueil du vrai explorateur... Combien d’entre-vous nous ont demandé conseil alors que leur itinéraire déjà réservé et bouclé ne laissait plus aucune marge à l’improvisation? Ce premier point est de loin le plus important : surtout ne voyez pas trop grand...

Dessinez-vous un itinéraire en fonction du temps imparti dans le pays qui respecte un fil conducteur cohérent par rapport à l'identité d'une région. Vous partez 15 jours ou 3 semaines en Chine? Vous ne pourrez de toute façon pas tout voir. Dites-vous que si vous avez aimé, vous pourrez toujours revenir et visiter une autre région... Si vous allez à Pékin, restez-y une semaine entière, c'est un minimum. Vous avez choisi Lijiang et Dali, avec les campagnes environnantes, c'est bien suffisant! Vous irez à Yangshuo une autre fois. Mais si vous hésitez, délaissez ces régions trop touristiques et préférez le Guizhou... Vous avez choisi le Mexique? Ok pour les pyramides du Yucatán mais prenez une semaine pour explorer une ville coloniale comme Guanajuato, vous verrez deux aspects du pays... Vous allez à Bali vous reposer à Ubud? Profitez en pour partir 3/4 jours marcher dans les rizières et allez jusqu'à la côte sud-est dans les villages autour de Tenganan, le seul à abriter encore les tout premiers indigènes de l’île. Vous êtes à Venise, enfoncez-vous dans les ruelles vides... Mille surprises vous y attendent. Même sur les destinations ultra-touristiques, il y a plein d'endroits où les voyageurs ne mettent jamais les pieds. Les explorer vous gonfle d'un bonheur inexplicable.

2. Customisez votre NID

JJHanoi_SD5455.jpg

Quel que soit votre budget, ajoutez quelques euros si besoin pour un nid simple mais propre. Evitez si possible les dortoirs (si vous voyagez seul, alors chambre de deux ou 3 pers max) déshumanisants, banalisants les relations à l’autre. Restez toujours 2/3 nuits minimum au même endroit, quelques soient vos heures de crapahute, quand vous réintégrerez votre chambrée, soufflez vraiment et sentez-vous "à la maison". Une photo, un mini deck pour écouter sa musique sur son iPod/ iPhone... Un premier petit souvenir local sur la table de nuit que vous imaginez déjà très bien dans votre salon... Un roman au pied du lit et la trousse de toilette bien rangée dans la douche. Bien ! Maintenant, prenez du temps pour vous, écrivez votre journal, gravez vos émotions sur la roches inaltérables de votre mémoire.

3. Achetez un « Gri-Gri »

CAMSihanoukvSD7616b.jpg

Faites-vous très vite un petit plaisir, un vêtement local, un collier, un bracelet, un sac ou un porte-clé qui sera votre « grigri » local le temps du voyage. Il vous donnera l'étrange sentiment d'appartenir à une famille, flattera l'égo des gens d'ici... Ça peut paraître idiot mais un «gri-gri» aide psychologiquement à s'immerger dans le pays d'accueil. Tant pis si vous ne le porterez jamais plus ensuite, ça vous fera un super souvenir.

4. Créez-vous des Habitudes

moi1994jiaozi.jpg

Démarrez bien vos journées. Fuyez les restos surtaxés de backpackers au coin de la rue et dénichez une gargote où mangent les locaux (surtout au petit-déjeuner, c'est souvent le poste qui explose le budget). Prenez-y vos quartiers et créez-vous de nouvelles habitudes. Déjà au deuxième jour, vos hôtes sont si ravis et honorés de vous revoir qu'ils vous bichonneront. Quant à vous, vous aurez vite l'impression d'être comme un expat' depuis longtemps installé dans son pays d'accueil.

5. Immiscez-vous concrètement dans la Vie locale

KITE2350.jpg

Une fois par jour, posez-vous une heure et créez des liens. Vous ne parlez pas la langue locale ? On s'en tape. Le langage international des signes et de l'amitié est très puissant. Ne pensez pas comme on le fait chez nous, ne vous dites jamais que vous allez déranger les gens. Les locaux sont avant tout curieux de vous, autant que vous devriez l'être d'eux. Vous en voyez assis sur le pas de leur porte, au parc promenant leur enfant, leur perroquet ou sur le trottoir en train de jouer aux cartes ou aux échecs, ou encore le soir en train de chanter dans un bar ? Rapprochez-vous, asseyez-vous parmi eux, accroupissez-vous, d'abord en silence, observez, saluez, souriez, sentez et partagez dès que possible ! Jetez-vous à l’eau… L'échange avec les autres vous donne un sentiment magique d'accomplissement, d'interconnexion. Vous vous sentirez moins étranger, plus local, plus heureux en repartant...

6. Imitez les gens du Crû

MNAPChuluutGorgSD3879.jpg

Faites au moins une chose, visiter un lieu qui ne figure pas sur la liste des endroits à voir. Quelque chose que ne font que les gens du crû. Vous êtes au milieu des champs et voyez des paysans planter du riz. Enlevez vos chaussures, retroussez votre pantalon et plongez vos pieds dans la glaise, faisant comprendre par geste si besoin, que vous aimeriez aider à repiquer quelques plants... Un nomade au mileu des steppes de Mongolie s'exerce au basket, on fonce lui renvoyer la passe... Fous rires garantis! Vous êtes dans un village où vous voyez les femmes laver leur linge au bord de la rivière, emportez votre linge sale et allez le laver avec elles, elles vous inviteront presqu'à coup sûr à manger chez elles, le soir... Vous êtes dans une grande ville, ne vous contentez pas du grand marché, allez aussi visiter le petit zoo local ou entrez dans un temple pour assister à l'office complet. Sourires complices et interactions garanties...

7. Centrez-vous sur l’Empathie

TaiwnJJS0723.jpg

Oubliez-vous. Fuyez les miroirs. Soyez une comme une éponge réceptive à toutes les sensations et émotions. Orientez vos pensées pour être en empathie avec tous les êtres qui vous entourent, vous êtes avant tout là pour recevoir… Pour apprendre et grandir. Laissez-vous alors submerger par l’amour et la compassion, donnez à tous vents ces ondes positives qui font tourner les têtes sur votre passage et dessinent des sourires sur les visages.

Bon voyage !