MONGOLIE, où souffle un enivrant sentiment de liberté !

Sur les hauts plateaux volcaniques du centre du pays, s’étalent des horizons infinis. À pied, à cheval et en 4x4, nous avons suivi les pistes qui relient entre eux les campements de nomades et participés aux rassemblements et réjouissances du Naadam, fête nationale où s’affrontent, comme du temps de Gengis Khan, les valeureux héritiers de l’Empire Mongol. 

 Plateau non loin des gorges de Chuluut  © Jean-Jacques Serol

 Plateau non loin des gorges de Chuluut  © Jean-Jacques Serol

Texte : Sophie Dauwe. Photos : S. Dauwe & Jean-Jacques Serol / Pepite Photography

Il y a longtemps, j’ai traversé en Transsibérien les terres de Genghis Khan. Je m'étais arrêtée un moment pour goûter à la chaleur âpre de l’hospitalité nomade, ressenti l’appel pressant de ces espaces infinis. Bien que réduit dès 1911 à un « mouchoir de poche » au regard des deux géants qui l’enclavent —La Chine et la Russie—, l’ex Empire mongol avait gardé des mensurations qui enflamment l’imaginaire. Son territoire taillé comme cinq fois la France comptait deux millions d’habitants —dont près des deux tiers vivant à Oulan-Bator, la capitale— entourés de quelque vingt millions de moutons, plus des hordes de chevaux sauvages et de chameaux qui, année après année, endurent placidement un climat oscillant aisément des -40°C aux + 40°C.

En 1993, j’avais partagé les espoirs fous d’un peuple qui, trois ans auparavant s’était émancipé de 80 années d’emprise soviétique, savourant malgré son dénuement une inextinguible soif de liberté.

Sophie & Jean-Jacques à bord du Transsibérien 

Sophie & Jean-Jacques à bord du Transsibérien 

 Le Transsibérien © JJ Serol

 Le Transsibérien © JJ Serol

Deux décennies sont ainsi passées à rêver d’un improbable retour au pays… Lorsque l’été dernier, je me trouvai à nouveau dans le mythique K23 Pékin-Moscou. Destination : Oulan-Bator. L’interminable cheval de fer a acquis une respectabilité enviée. Proprettes, nos cabines garnies de petites dentelles et le wagon restaurant relooké et bondé faisaient un pied de nez à ma mémoire. Seuls les samovars ont satisfait à mes élans de nostalgie. Aux frontières, nous n’assistons pas aux changements de roues (l’écartement diffère en Mongolie et en Chine, ces derniers n’ayant jamais vraiment cessé de redouter l’invasion des barbares) mais faisons des emplettes dans un supermarché aux 1001 délices exotiques. 36 heures de voyage s’égrainent face à des paysages hypnotiques...

Une tempête de sable se lève dans le désert de Gobi et nos fenêtres scellées nous protègent à peine de l’air brûlant et sec. Lovée sur ma couchette, je relis des coupures de presse.

 Mythique samovar du transsibérien © JJ Serol

 Mythique samovar du transsibérien © JJ Serol

La redistribution des cartes sociales, politiques mais surtout économiques de ces six dernières années donne le tournis. La population est passée à trois millions d‘âmes et 70% a moins de 30 ans. Si la moitié des Mongols vivent toujours sous une yourte (ger en mongol) et un tiers d’entre eux pratiquent une véritable vie nomade, la plupart rêvent de sédentarisation. Les villes, souvent étranges répliques des premières bourgades du Far West américain, se dressent peu à peu au milieu de nulle part à l’abri de palissades. Au début du nouveau millénaire de pharaoniques gisements de minéraux, de pierres précieuses et semi-précieuses ont été mis à jour. On parle notamment d’un gisement d’or en quantité si fabuleuse qu’il suffirait de se baisser (ou quasi) pour le récolter et cela, durant les 60 années à venir… L’or et le Cuivre (Erdenet, Rio Tinto…) exploitées en partenariat avec les Russes et maintenant, avec les Anglais et les Canadiens promettent de beaux jours de croissance pour ce pays qui espère gérer avec équité cette manne céleste. Autrefois première ressource du pays, le cachemire qu’offre les jolies chèvres de ce pays n’est plus qu’un produit d’exportation secondaire.

 

 

 

 

PETIT PORTFOLIO DU TRANSSIBERIEN

LE RECIT DE NOTRE EPOPEE MONGOLE

en images...

Infos :

www.officedutourismedelamongolie.com (FR), www.Ub-Mongolia.mn (GB)

Formalités : Passeport & VISA (45 €).

-En Belgique : Consulat de Mongolie, 18 Avenue de Besme, 1190 Bruxelles. Tél 02 344 69 74. (lundi au jeudi de 9h à 12h)

www.embassyofmongolia.be

-En France : Ambassade de Mongolie (Service Consulaire), 34 Rue du Château 92100 Boulogne-Billancourt. Tél 01 46 05 28 12 (lundi au Jeudi de 9h30 à 12h)

www.ambassademongolie.fr


-Au Canada : 151 Slater Street, Suite 503, K1P 5H3 Ottawa. Tél : (613) 569-3830

www.mongolembassy.org

Y aller : Vol Berlin - Oulan Bator avec MIAT, la compagnie mongole àpd 1485 € TTC www.miat.com ou avec Aeroflot depuis Bruxelles àpd 1245 € (via Moscou) = prix en juin 2012 pour départ juillet 2012. La solution la moins onéreuse consiste à voler sur Pékin, (àpd 665 € avec www.airstop.be et d’acheter (trois mois avant le départ) sur Internet des places sur le Transsibérien : àpd 268 US $ aller / 195 € retour (prix 2012) Réservez le Transsibérien : Aller « K23 » www.chinatripadvisor.com - Retour : www.rusrailtravel.ru

Monnaie : le Tughrik 1 € = 2308 MNT (ATM dans les capitales).

TO :

- Sur place : Gandan Guesthouses & Tours : L’itinéraire décrit dans ce récit a été réalisé avec cette agence sur 14 jours (circuit 'lacs & volcans' de Mongolie centrale), version routard  ou version confort. Mais il semble que depuis l'automne 2012, l'agence GANDAN a réduit ses ambitions pour à ce jour se concentrer sur la vente online de yourtes. Agent en France :+33 (0)9 53 64 86 25.

BAKTA (fils de nomades, polyglotte et possédant de nombreuses connections parmi les nomades), Olzé, Minhöö et la plupart de ses amis ont créé leur propre agence HOS HASHI. Ils prennent ainsi de facto le relai proposant une offre élargie à de superbes circuits, notamment entièrement à cheval. Ils ont fait l'acquisition de plusieurs véhicules : 1 Mitsubishi Delica and 1 Pajero, 1 Landcruiser, and 1 Russian Van (comme celui de notre récit). Leur site est encore en construction, mais on y trouve déjà l'esssentiel: 

www.traveling2mongolia.com + page sur facebook

Bakta et ses amis travaillent aussi en collaboration avec l'une des meilleures agences locales:

Juulchin World Tours

- Depuis la France : Planetveo, créateur de voyages sur-mesure, est un TO  aux valeurs "eco-responsables" comme on les aime. Il propose divers itinéraires attrayants sur les traces de Gengis Khan, du Gobi à ces régions méconnues du centre (avec des randos à cheval !) en passant par les steppes... 

MONGOLIAVEO

A Emporter :

-Mongolie Lonely Planet, Ed. Sept. 2011/2012

-Lonely Planet phrasebooks : Mongolian : excellent et très utile mais en anglais uniquement.

-Le Loup Mongol, Homéric, livre de poche (un amour de roman!)