Taiwan : 10 bonnes raisons pour visiter « l’autre Chine »

Petite feuille de tabac posée sur la Mer de Chine, l’île de Taiwan semble si frêle au regard de la « grande » Chine continentale. Nous avons pourtant trouvé 10 bonnes raisons d’explorer sans délais la « belle île » (l’ex-Formosa des Portugais).

Reportage : Camille JS / Pepite Production

© JJ Serol

© JJ Serol

1. Filer au sommet de Taipei 101

Inauguré fin 2004, ce gratte-ciel de 508 m est à ce jour le plus haut du monde. Symbole de l’âge numérique, cette tour de 101 étages érigée au cœur de la fougueuse capitale taiwanaise offre l’expérience d’un ascenseur atteignant son sommet en 37 secondes. Sa base abrite 5 étages de boutiques glamour enlacé constructions futuristes comme le Taipei City Hall, le WTC et foule de centres commerciaux, du très couru SKM au sublime Eslite Store Bookstore mis en scène de façon spectaculaire par le designer taiwanais Ray Chen… 

© JJ Serol

© JJ Serol

2. Prendre le thé sur le toit du National Palace Museum

Récemment relooké, ce prestigieux Museum possède la plus précieuse des collections d’art chinois. Issue des trésors impériaux des dynasties Ming et Qing subtilisée à la cité interdite par les Nationalistes et empaquetée dès 1931 pour les protéger de l’envahisseur japonais, elle a subi un célèbre et rocambolesque voyage pour arriver ici avec Chiang Kai-Shek en 1948. Le trésor est immense et tourne (hors expo temporaire) tous les 3 mois. En haut du musée, on sirote dans un salon design les principaux thés produits sur l’île, incontestablement parmi les meilleurs de la planète.

© JJ Serol

© JJ Serol

3. Régaler ses papilles sur les marchés de nuit

Premier art de vivre à Taiwan, la gastronomie. Toutes les influences du continent se trouvent concentrées sur l’île dont les rues embaument à toute heure. Pour s’initier à ce festival de saveur, rien de tel que flâner sur les innombrables marchés de nuit de la capitale et d’ailleurs. On y déguste les spécialités locales en chinant vêtements et autres babioles exotiques. À Taipei, ne manquez pas Shihlin, le paradis des fashion victims. Pour les snacks ; préférez Raohe Street ou Keelung Miaokou.

 © JJ Serol

 © JJ Serol

4. Plonger dans les sources chaudes de Beitou

Au nord de Taipei, les collines de cette banlieue résidentielle nimbées des vapeurs vous bercent de sa moiteur tropicale… Au bain public ou dans l’intimité du très huppé Spring City Spa & Resort, on se baigne dans de souverains bassins d’eau de sources chaudes, se fait masser par des mains expertes avant de se prélasser dans les petits jardins japonais. 

© JJ Serol

© JJ Serol

5. Découvrir le cap de Yeliou

À 48 km de Taipei, sur la côte nord, ce cap formé par la montagne de Datun offre le spectacle d’un phénomène géologique rare. Les récifs coralliens sculptés par la mer et les intempéries forment des figures étranges. Un site d’une puissante poésie où les Chinois célèbrent leur balade le long de la mer par un festin dans l’un des restaurants de poissons et fruits de mer des environs…

© JJ Serol

© JJ Serol

6. Faire un vœu à Tainan, la ville au « cent temples »

Ancienne capitale, Tainan est une ville universitaire gorgée de culture et d’histoire riche de 220 temples dédiés à Koxinga, Confucius, Bouddha, Matsu, Lao-Tseu, Guanyin... La ville rêvée où s’initier aux principaux courants philosophiques et religieux convergeant, à Taiwan, parfois sous un même toit. On contemple l’effervescence de ces lieux fréquentés par tout un peuple et l’incroyable savoir-faire des artisans qui, du sol aux toits ouvragés de dragons et de phénix colorés, ont érigé de sublimes édifices, si typiques de la République de Chine.

© JJ Serol

© JJ Serol

7. S‘improviser une lune de miel au Lac du Soleil et de la Lune

Sun Moon Lake étale ses eaux de jade au cœur de montagnes tropicales qui couvrent 65% de l’île. Autrefois habitée par les aborigènes de la tribu Tao, ce lac agrandi artificiellement sous l’occupation japonaise est aujourd’hui le plus prisé des lieux de villégiature et en tout cas, le favori des jeunes mariés. Forêts et plantations de thé naviguent entre 600 et 2000 m d’altitude, enlaçant le lac et offrant des itinéraires de promenades ponctués de temples dont le célèbre Wenwu.

© S. Dauwe

© S. Dauwe

8. Randonner parmi les bambous à Shitou

Forêt expérimentale de 2500 hectares située au centre du pays, sur les contreforts du mont Yushan, Shitou vous transporte dans un rêve éveillé. Agencé par essences comme un jardin botanique, il fait la part belle aux bambous dont on observe à perte de vue de géants spécimens. Le cliquetis sec de leurs feuillages agités par le vent, le murmure d’une cascade ou d’un ruisseau marque à jamais l’imaginaire.

 © JJ Serol

 © JJ Serol

9. Croisière nocturne sur la rivière Amour de Kaoshiung

Deuxième ville du pays, Kaohsiung est une cité portuaire industrieuse. Son ciel souvent bleu et ses spacieux boulevards fleurent pourtant l’indolence méridionale. Du port au lac du Lotus dressé de pagodes et pavillons colorés, l’eau domine. Sur les hauteurs de l’ancien Consulat britannique, on déjeune en observant le balai des porte-conteneurs et ferries reliant l’île de Cijin. Mais le must est une balade sur la rivière Amour. Au crépuscule, lorsque la ville et les ponts s’habillent d’une féerie de lumières, vont et viennent les bateaux-mouches… 

© S.Dauwe

© S.Dauwe

10. Lézarder sur les plages idylliques de Kenting

La pointe sud de Taiwan forme sur 33.000 hectares, le parc national de Kenting. Récifs coralliens, baies abritées de l’océan, plages de sable blanc et criques de rêve y attirent chaque année plus de 5 millions de visiteurs dont nombre d’amateurs de plongée sous-marine.. Fierté non usurpée de ce fragile sanctuaire naturel, l’Aquarium et Musée National de Biologie marine où s’ébattent même depuis peu des manchots.

INFO:

www.roc-taiwan.be

www.taiwantourism.org (anglais)