LES PERLES SURREALISTES DE LA CÔTE BELGE

Sorties, Animations, Bar, Expos… Balades, Restos, B&B ou Hôtels de charme… (Re)-Découvrez les 1001 façons de jouir de notre « Sea, swim & Sun » à la belge !

LA PANNE

 

Stéphane Buyens, Hostellerie Le Fox

Stéphane Buyens, Hostellerie Le Fox

La Panne, autrefois aristocrate station aux pittoresques villas Belle Epoque, renaît comme le phoenix de ses cendres. L’avenue de la Mer (Zeelaan) depuis des années en chantier a repris des allures pimpantes et estivales. Cette station dotée de la plus longue plage à marée basse, est celle où l’on observe le ballets des chars à voile (pas de location à l’heure, il faut suivre des cours à LAZEF (WWW.LAZEF.BE) ou être membre du Royal Sand yacht Club et obtenir son brevet (WWW.RSYC.BE). Ici, les terrasses sont sur le sable en bord de digue abritées de parasols carrés.  Derrière elles, les roulottes de plage et leurs transats s’étalent, colorés et attirants. Mais si vous hésitez, foncez vers l’esplanade de la statue de Léopold I, vous y trouverez L’Impériale, la bien nommée ! Alors que le front de mer aligne ses mastodontes hirsutes, derrière eux subsistent les reliques restaurées du quartier Art Déco des frères Dumont. Renaissance oblige, il abrite désormais de nouveaux commerces totalement exquis comme Huyze Armalot, une chocolaterie où l’on sert de délicieux petit-déjeuner, lunch et goûter… Les enfants aiment beaucoup la petite plaine de jeux ! Ernest d’Arripelaan 13. Tél : 058 62 58 62

Au bout du quartier, derrière le Mont Blanc, on trouve aussi L’esprit de Mer, villa 1930 meubles d’origine compris. Nathalie, jeune maman de trois petites filles, y accueillent ses hôtes depuis 5 ans avec l’enthousiasme sincère qui a fait le succès des premières maison d’hôtes. Ch. double de 80 à 100 € (dégressif 1 à 3 nuitées) pt déj inclus. Visserslaan 10. Tél : 058 414 656 WWW.ESPRITDEMER.BE

À noter encore que La Panne est cerclée de forêts (Calmeijn 45 ha), de broussailles (Outsaeger, 45 ha) et des interminables dunes du Weshoek (340 ha). Baptisées « Petit Sahara » et immortalisées dans plusieurs longs-métrages dont le « Franz » de Jacques Brel, ce sont les plus spectaculaires de la côte belge. Six itinéraires balisés en permettent un aperçu dont un de 1,5 Km longe la frontière française.

Les cocktail bars de l’apéro :

L’Oasis (Dunkerkelaan 3-5) et * Le Clapotis (Zeedijk 35) sont sans concurrent depuis plus d’une décennie !

Zeelan : deux boutiques atypiques !

Caramel est une nouvelle boutique digne d’Amélie Poulain spécialisée dans les chaussures pour enfants (T17 à 40). N°130. Fermé le mardi.

TWinus a ouvert en 2009 et propose une sélection de vins, champagnes et alcools rigoureusement sélectionnés en France et ailleurs… S’il vous faut une référence, c’est le chouchou de l’HORECA.N°77. Fermé mercredi et dimanche.

Deux étoiles au Michelin !

L’Hostellerie Le Fox est un petit hôtel membre des « Etapes du bon goût » tenu depuis trois générations par la famille Buyens. Ici, on ne reçoit les non-pensionnaires que confidentiellement. Car la famille enveloppe ses hôtes de mille attentions qui commencent par le plaisir des papilles. Etoilé au Michelin depuis 1987, Stéphane a reçu son 2e macaron en 2005. Son Style ? Une cuisine du cœur ou plutôt du « non-sens de classe » ! Walckierstraat 2. Tél : 058 41 28 55  WWW.HOTELFOX.BE

WWW.DEPANNE.BE

Gare des chemins de fer SNCB


COXYDE - OOSTDUINKERKE

Ancien repaire d’artistes entre La Panne et Coxyde, le village de Saint-Idesbald a gardé beaucoup de charme. Comme ailleurs, les sculptures ponctuent les balades, mais on y visite avant tout le merveilleux Musée Delvaux WWW.DELVAUXMUSEUM.COM. Une promenade de 11 km organisée par l'OT s'intitule "Parcours d'artistes" (au départ du parking de l'Eglise Notre-Dame des Dunes à Coxyde Mer). Elle a pour thème les artistes qui vivent et ont vécu à Saint-Idesbald et plus dans les beaux quartiers résidentiels. Elle passe par le Musée Paul Delvaux, le Musée de l'Abbaye Ten Duinen...). En soirée, les jeunes prennent le tram pour s’y retrouver autour d’un cocktail au A.Zoo (Koninkijke Baan 170). Les aînés devront désormais prendre leur voiture pour goûter encore aux légendaires glaces Verdonck qui a définitivement fermé boutique au centre de Koksijde. Heureusement, il reste un autre lieu d'histoire ; le café Santos Palace, torréfacteur depuis 1947 (Zeelaan 333). Le Tram vous emmène ensuite à Oostdunkerke en passant devant deux icônes des années 30, la Péniche et le Normandie, ancien hôtel paquebot échoué dans les dunes (aujourd’hui restaurant pour les groupes et réceptions ; arrêt Schiphgat). Mais pour loger, rares sont les B&B aussi somptueux et à l’accueil aussi soigné que le cottage Evergreen de Patrick (Koninkijke Baan 197 – 0495/124 159 WWW.EVERGREENKOKSIJDE.BE.

Quant à Oostduinkerke, c’est le folklore qui retient l'attention puisqu'il s'agit du dernier "village de pêcheur" à avoir préservé la tradition des pêcheurs à la crevette à cheval ! De juin à septembre, ils s’avancent dans les flots à marée basse avec leurs puissants destriers de labour. (Pour plus d'infos: surveillez les pages Facebook : paardenvissers & stienesteekers - Oostduinkerke). À voir tous les deux ou trois jours (horaire dans la brochure de « Vacances » de la ville). Autre atout majeur, ses très grandes réserves naturelles Ter Yde (80 ha), Hogge Blekker (33 ha) et Doornpanne (157 ha) qui forment le plus grand massif dunaires de la côte. Des terres précieuses pour ses nappes phréatiques, gérées par la compagnie des eaux IWVA qui a ainsi permis d'échapper à toute construction. Bien au contraire, les dunes sont aujourd'hui devenues le paradis des cyclistes et randonneurs qui y admirent un biotope exceptionnel, des moutons et des poneys Shetland broutant dans les cuvettes de ces dunes aux crêtes escarpées. Face au très joliment mis en scène Musée National de la pêche Navigo, un estaminet tenu depuis toujours par des pêcheurs de crevettes à cheval sert toutes les délicieuses spécialités de la mer. (De Peerdevisscher,  Pastor Schmidtzstraat 4, 058 51 32 57). A l'arrière du Musée, se trouve aussi le charmant B&B VILLA ELSA.

WWW.KOKSIJDE.BE 


NIEUPORT

Villa Hurlebise

Villa Hurlebise

Son front de mer n’a pas gagné le 1er prix d’architecture. Il y a peu, on était déjà heureux de pouvoir admirer des rescapées comme la villa Hurlebise ou Barkentijn. Mais Nieuport, après de longues années de travaux, sortait à peine rajeunie et scintillante que son emblème «A la recherche d’Utopia», la grande sculpture de Jan Fabre chevauchant une tortue de bronze disparaissait déjà (depuis 2013!) pour rénovation… Les deux estacades blanches ont un nouveau bateau comme passeur d’eau. Une longue promenade réaménagée suit le chenal jusqu’au plus grand port de plaisance de la côte. Bordée de coquettes maisons grises et blanches avec boutiques et bistrots, la balade relie Nieuport Bad et Stad. Face au Vismijn (minque à poisson) se trouve l'arrêt du tram sous son arche de voiles blanches. Elles contrastent élégamment avec l’architecture 1920 en briques jaunes typiques de la région. Pile à l’arrêt du tram, une ribambelle de restaurants se disputent les faveurs des passants : A l’école hôtelière, on chuchote qu’Au Bistro (Kaai 23) est le meilleur.  Le vieux 'Nieuport-ville' abrite aussi un très beau B&B design & stylé nommé SUITE17 (17 Ieperstraat, Tél : +32 479 47 47 22). À deux pas de la statue équestre d’Albert 1er, l’embouchure de l’Yser et ses écluses sont le point de départ de diverses randonnées pédestres ou cyclistes dans l’arrière pays.

Wavekarting®

C’est le dernier né des sports nautiques. C'est ultra branché et unique sur la Côte Belge. Mis au point l’été 2011 par Lawrence De Ryckere et une équipe de jeunes passionnés, le Wavekart est un bateau semi-rigide pourvu d’une station de pilotage à l’avant, bien centrée et d’un espace derrière le pilote pour une à deux personnes. On pilote soi-même et sans permis. Après un petit briefing de sécurité de 15 à 20 minutes, on quitte le port, s’engage dans le chenal des estacades, puis à vous les vagues. C’est hyper stable et sécurisé. On navigue bien espacé les uns des autres, de bouées en bouées, à plus de 5 Km de la côte. Vitesse : une 20aine de nœuds, soit environ 40 Km/h. Pas trop pour se mettre en danger, mais bien assez pour de belles sensations. Tout dépend du nombre de passagers et de la force des vagues. Et quand la mer fait le gros dos, on ne sort pas. Pas besoin d’équipement, on rentre même pas mouillé et s’il fait froid ou pluvieux, l’équipe fournit veste et pantalon.

Plusieurs formules :

- Xplore: initiation, 1,5 heures dont 1h de navigation (Xplore Duo: 2 personnes + Wavekart : 60 € / pers)

- Luxe Xperience: initiation, 2 heures dont 1h10m de navigation, champagne à l’arrivée (Duo: 2 pers.+ Wavekart : 80 €/ pers)

GPS Xperience: raid GPS, 3 h dont 1h20 de navigation, champagne (GPS Xp. Duo: 2 pers.+ Wavekart : 150 €/ pers.

La fineéquipe propose aussi du Offshore Powerboating Xperience pour un supplément d’adrénaline ! Une demi-heure ou plus, effleurez les vagues, à des vitesses pouvant atteindre les 100 km/h… Infos & réservations: 058 23 14 75. WWW.WAVEKARTING.COM

Vespa cruise dans les Polders

Scoot andGo.be, c’est encore une nouvelle tentation de bonheur pour découvrir de façon vraiment sympa les recoins uniques du littoral et des Polders, de Bruges ou de la région de l’Yser en scooter rétro. Diverses formules solo ou en groupe (àpd 65 €/pers.) et trois itinéraires. Hype locomotion !

Location seule : ½ j : 30€-45€ / 1 jour : 50-65 €

WWW.SCOOTANDGO.BE 

Sur le Kaai de Nieuport–ville, deux « super » Poissonneries se bataillent toute la clientèle de la région : Albert au n°27 et Gaetane au n°35 !

WWW.NIEUWPOORT.ORG


MIDDELKERKE

Le 5 juillet 1885, le tram à vapeur y fait son entrée glorieuse ! Cent onze ans plus tard, Jan Buquoy y tourne son film satirique Camping Cosmos… Peut-être n’est-ce pas un hasard. Middelkerke centre et sa plage, son casino et ses bronzes de héros de bande dessinée flamande, sont prime abord assez insignifiants. Mais sa commune, la plus étendue de la côte, compte 10 arrêts de tram et autant de prétextes à d’agréables découvertes. Lombarsijde permet d’accéder sur la rive droite de l’embouchure de l’Yser au vaste marais de l’Ysermondig où les plus chanceux observent des phoques. Rejoignant le bord de mer, Westende est une toute petite station à l’architecture préservée. On visite notamment la villa Les Zéphyrs, ancienne résidence de vacances d’une famille bourgeoise de 1922. On déguste des cuberdons de chez Tante Jessy (Distellaan 44) avant de randonner en admirant les papillons dans les dunes de Warande (75 ha) qui s’étirent en bord de mer. Quant à Middelkerke elle-même, c’est finalement le havre des gastronomes car de grands chefs, vraiment, s’y décarcassent :

Crista Cappelle, une authentique Ladychef à La Tulipe (81 Leopoldlaan, 059-305340 WWW.LATULIPE.BE

 Pieter Bauters chez Eat and See, Zeedijk 72, 059-30 85 60 WWW.EATANDSEA.BE  et

Patrick Noël au Restaurant Marquize (Henri Jaspaarlaan 175 à Westende, 059-31 11 11

WWW.MIDDELKERKE.BE/TOURISME-FR


OSTENDE

La  Reine des Plages, capitale du littoral belge, bouge à la vitesse grand V. L’imposant Kursaal (casino) et la promenade Albert I paraissent moins sévères depuis que des milliers de tonnes de sable importé rehaussent quasi la plage au niveau de la digue… Trois bacs (gratuits) relient désormais l’estacade ouest à l’Oosteroever, ce beau site naturel qui mène à la criée, au fort Napoléon et à l’Earth Explorer. Tandis qu’en haut du Visserkaai (quai aux poissons), derrière le monument aux marins, une rue en pente invite à se balader au centre-ville toujours animé. Au 119 de la Langestraat, l’énigmatique René sert toujours revêche et sans chichi les meilleures soles de la côte sur des nappes blanches amidonnées. (Restaurant Stad Kortrijk, Tél : 059 70 71 89). Même le fier navire-école Mercator a été entièrement réaménagé pour une visite plus ludique et interactive. Et dans le piétonnier commerçant de ChristinastraatAdolf Buylstraat et alentours, on a répertorié par moins de 25 boutiques nouvelles ou transformées et trois fois plus de nouveaux bars et restaurants. Mais les derniers venus ne sont pas toujours les plus épatants. La Brasserie Den Artiest (Kapucijnenstraat 13), avec son décor années 20, reste une valeur sûre. On retient aussi les restaurants Bottarga (Albert I-Promenade 64), Beluga (Albert I-Promenade73) et surtout, le Savarin qui vient de s’adjoindre un jeune chef prometteur (Albert I-Promenade 75). Quant au petit-déjeuner, on le prend toujours à la Brasserie du Parc, peut-être le plus ancien café Art Déco. Croissant plantureux et café filtre en argent et une terrasse non-fumeur, c’est rare ! (Marie-Joséplein 3). Par contre à l’heure du thé ou de l’apéro, les pas nous ramènent invariablement, deux maisons plus loin, au café au Cheers pour ses boissons chaudes servis avec un choux à la crème et son petit verre d’Advocaat et les vins ou bière, avec leur bol de fromage et autres grignotes...

Adresses gourmandes

* Le meilleur affineur fromager : Christophe Haspeslag. Honneur au lait cru et fromage des petites fermes… Witte Nonnestraat 29.

Dominoau 16b de la même rue, est une mini-boutique bric-à-brac et salon de dégustation de tartes maison!

Pour loger

*La Maison d'Anja date de 1910 mais ses deux chambres d'hôtes sont toutes récentes. Situées  sur les « Ramblas ostendaises », voisinant le port de plaisance, le Mercator et la gare, La Passion interdite mélange de glam-chic et de sobriété. Vélos mis à disposition. Chambre double petit-déjeuner inclus àpd 95€/nuit. Parking gratuit. Graaf De Smet De Nayerlaan, 16.  (+32)0473 35 84 01. www.lapassioninterdite.be

* Le plus fastueux des B&B est l’Huize Elimonica ouvert par Filip Deschacht. Dans une ravissante Maison 1899 rénovée avec goût, on est épaté par le raffinement ultime de ses deux suites (170 €) et de la chambre double (150 €), prix incluant le petit-déjeuner et une place de parking. Quelle bonne idée! Euphrosina Beernaertstraat 39. (+32)0479 67 07 09.  WWW.ELIMONICA.BE

* Le Mondo Hotel*** est installé non loin du Casino dans un très bel immeuble de 1928. Ancien hôtel réquisitionné après 1945 par l’administration des taxes, il redevient hôtel en 2000, puis prend le nom de Mondo il y a 4 ans, après de nouvelles rénovations. Clientèle jeune et branchée, déco sobre et design (déjà un tantinet défraîchie), mais toujours bon rapport qualité-prix. Léon Spilliaertstraat 1. Tél: (+32)059 70 08 06

Se divertir :

Toute l'année, il y a dans cette station foule de choses à faire et à voir : vérifiez le calendrier du moment

WWW.VISITOOSTENDE.BE/FR

Gare des chemins de fer SNCB


LE COQ-SUR-MER

Le Coq, "Belle Epoque & familial"

Arrêt obligatoire à la gare 1900 du Coq-sur-Mer ; un bijou qui loge aussi l’office du tourisme. Appelée De Haan-aan-Zee au nord du pays, cette ancienne « Concession » érigée sur 50 hectares de dunes dès 1889 par la grâce d’un bail emphytéotique octroyé à des particuliers, concentre un siècle plus tard le dernier et plus bel ensemble Belle Epoque du littoral. C’est aussi la seule station dont le front de mer n’aligne pas de hauts immeubles et son centre, homogène, est dominé par de superbes villas anglo-normandes. Le Coq-sur-Mer est avant tout tranquille. Ici, on mise sur la tradition et un art de vivre. Toits rouges, balcons, tourelles et colombages hérissent cette petite station familiale qu’encerclent 11 Km de plages et de dunes, de Harendijke à Vosseslag.

Logements stylés en pagaille

* Très central, La Coqisserie est à la fois une agréable pâtisserie - salon de thé, mais nous aimons par dessus tout son B&B installé à l’étage avec ses trois studios et chambres au décor design et épuré. Ch.double (min 2 nuits) àpd 105 € pt déj inclus. Koninklijke Baan 29. Tél : 059 43 00 43. WWW.DECOQISSERIE.BE

* La Tourelle est un petit hôtel de charme (deux étoiles) très charmant et confortable. Ch. double de 75 € à 95 € pt déj inclus. Vondellaan 4. Tel 059 23 35 54. WWW.LATOURELLE.BE

* Pas plus neuf que ces deux premiers, mais totalement éblouissant, le B&B Zonnehuis, ancienne villa de général, est logé sur la prestigieuse avenue Normandie. Décorées de façon british, les quatre chambres étonnent par leurs sols recouverts de « couvertures » écossaises Anta 100% laine. Tout y est nickel et en plus, il y a une piscine ! Le rêve… Ch. double de 135 € à 175 € pt déj inclus. Normandiëlaan 20. Tél : 0475 71 98 65. WWW.ZONNEHUIS.EU

* Enfin, l’hôtel Apostrophe qui a subi un récent relooking. Décoration aristico-littéraire & confort contemporain! Ch. double de 110 € & 120 € pt déj inclus. Maria Hendrikalaan 12. Tél : 059 24 24 99. WWW.HOTELAPOSTROPHE.BE

Un Eethuis qui sort du lot : Chez Edwart une expérience gastronomique et conviviale signée Bernard Patrouille, un jeune chef qui monte. A l’étage, il loue aussi une splendide Suite Louis XV et Art nouveau. Driftweg 4 (En face de la gare, côté marché). Tel: 059 23 72 43.

Boulangerie Pâtisserie Staelens, une famille en or ! Voilà déjà trois générations que cette famille du Coq régalent les papilles de ses 11.000 habitants ! Leur spécialité ? Un incroyable tarte aux pommes et amandes. Stationsstraat 14. Tél: 059 23 34 64

Ipanema, un bar sympa pour le soir:  Cocktail bar branché et exotique, le rendez-vous des noctambules. Niché au centre dans un recoin de la rue de la gare, direction les Polders. Grotestraat 8, Tél : 0476 722 176

Festivités annuelles hautes en couleur

Coq Rock free rock-metal festival : gratuit

Le Cortège des Géants à Wenduine 

* Le week-end du 21 juillet est toujours l'occasion d'un festival des arts de la rue et de concerts, tout gratuit, festivités se clôturant par un grand feu d'artifice.

Le Trammelant au Coq (généralement le 1er week-end d'août)

Chaque année plus de 100.000 personnes viennent assister à cette grande messe nostalgique de la Belle Epoque. Visiteurs et habitants du Coq festoient alors dans les rues en costume d’époque, circulent à bord de trams historiques et font revivre l’atmosphère bourgeoise de l’ancienne « Concession ».

La Fête de la Crevette à Vosseslag, le 15 août 2013

Sur la plage, une vraie fête pour petits et grands honorant et dégustant les crevettes dans tous ses états : danses folkloriques, marché aux puces et feux d’artifice…

WWW.DEHAAN.BE


BLANKENBERGE

On la dit « « populaire », mais en découvrant ses terrasses hyper branchées en bord de digue, on ne peut que réviser son jugement. D’autant que les amoureux d’architecture trouveront ici un mélange éclectique de ce qui était le plus en vogue au début du XXe siècle. Vestige d’une époque où la station était huppée et cosmopolite, il y a tout d’abord le paravang (un long banc abrité) daté de 1908 avec son toit néo-gothique. Albertstraat, Onderwijsstraat, Descampsstraat, Langestraat et bien d’autres rues du centre alignent de splendides villas Art Nouveau. Trois maisons rénovées et aménagées hébergent le Centre Belle Epoque plongeant les visiteurs dans l’atmosphère insouciante des bourgeois entre 1870 et 1914 (Elisabethstraat 24, 050-42 87 11 – WWW.BELLE.EPOQUE.BLANKENBERGE.BE). Au-delà du casino mi-moderne, mi-Art Déco, la jetée-promenade (ou « pier ») n’est pas de verre et de fer telle que les Anglais l’avaient imaginée car détruite pendant le première guerre. Reconstruite dans un style années 30, elle fait son effet et donne du charme à la station. À l’autre extrémité de digue, après le vieux phare, une double estacade enlace un petit chenal et au bout, sa marina. Mais fait unique, l’Oosterstaketsel (l’estacade Est) possède une très bonne brasserie avec une agréable terrasse (0476-66 49 98 – WWW.OOSTERSTAKETSEL.BE). Et charme suprême, la présence d’un passeur d’eau permet de rejoindre le cordon de dunes de 4 km qui sépare Blankenberge de Wenduine. Bordé d’aubépines odorantes, un sentier y a été construit en argile et coquillage où se laissent surprendre ou entendre, lapins et rossignols. Le soir à l’hôtel Helios (un **** au luxe légèrement défraîchi mais correct), on admire le soleil se coucher de son lit. Autrement, on opte pour le luxueux Designhotel Saint-Sauveur, dans la rue adjacente (Langestraat 50, 050-4270 22 – WWW.SAINTSAUVEUR.BE).

WWW.BLANKENBERGE.BE 

Gare des chemins de fer SNCB


ZEEBRUGES

Depuis 1907, grand port offrant à Brugge un accès à la mer, Zeebruges est aujourd’hui une station balnéaire à part entière avec la plus longue et la plus déserte des plages. C’est aussi un port à trois visages : industriel qui accueille annuellement plus de 10.000 navires, des porte-conteneurs pour l’essentiel, et dont les grues géantes cerclent l’horizon. C’est ensuite un port de passagers (ferries pour l’Ecosse notamment) et même un port de plaisance. Le tout avec quatre arrêts de tram pour desservir chaque point d’intérêt.

Mais le cœur de Zeebruges palpite toujours autour du dock des pêcheurs fraîchement rénové et de l’ancienne criée aux poissons (la minque) transformée en parc à thème maritime, le Seafront. Face aux hangars mouillant toujours le vieux port, le bateau-phare Westdhinder II et, surtout, du sous-marin russe Foxtrot, font à présent part intégrante de sa visite. Tout l’été, en face du Seafront, partent des visites en bateau du port international et même, à 30km de la côte, du parc d’éoliennes sur le banc de Thornton. (WWW.HAVENRONDVAARTEN.BE). Enfin, toujours autour de ce bassin ou au cœur du vieux village, celui qui cherche bien trouve encore des bistrots de pêcheurs et de dockers où des gueules sorties de tableaux de Breughel se descendent vite fait, leur Entre-deux-mers avec une soupe de buccins ou un pistolet (petit pain) aux crevettes grises…

WWW.BRUGGE.BE/ZEEBRUGGE


KNOKKE-HEIST

Bienvenue sur la planète luxe de Knokke-le-Zoute ! Celle où l’on dîne au homard et champagne. Les plages -payantes- offrent ici un surplus de services et confort. À Heist, le Blue Buddha Club (relooké et déplacé Zeedijk # Zeegrasstraat) et son nouveau Lounge (Herenweg 1) attirent déjà l’œil. Tél : 0475 536 773. À (Heist, à) côté du Buddha Club, le Centre nautique bénéficie d’un chalet tout neuf. Quant à Knokke, le Surfers Paradise rouvrira dès le 30 juin ses portes aux locations et de cours de kitesurf, surf, wakeboard, waterskim… rénové et renomméLakeside Paradise. De la digue aux brise-lames, les contemplatifs préfèrent cheminer sur la « Route des Arts ». Le Tomorrow Man de Catherine François et la Mer, ce grand sculpteur de Folon restent les plus emblématiques. Mais sur cette vaste commune, une infinité de créations artistiques est à découvrir. Puis, il y a les incontournables. L’immense paradis ornithologique du Zwin, le golf et l’auberge de Marie Siska où les enfants sages mangent toujours leurs gaufres en forme de cœur avant d’aller s’ébattre sur une mirifique plaine de jeux. Zoutelann 177. WWW.SISKA-MARIE.COM

Les très hype de Knokke :

* Cuines 33, le nouvel antre cosmopolite de saveurs catalanes lancé par deux jeunes frères et leur égérie nommée Fleur ! Le décor signé Geoffroy Van Hulle est franchement superbe.Smedenstraat 33. Tél : 050 606 069 WWW.CUINES33.BE (Fermé le mercredi et jeudi)

À force d’arpenter l’avenue Lippens, vous ne pourrez qu’être tenté de goûter aux authentiques suhis et sashimis du nouveau Zushi lancé en avril 2012 par le jeune Christophe Legrand. Dans un cadre sobre, on admire l’équipe de Japonais pur souche œuvrant tels des orfèvres… Lippenslaan 124. Aussi Take Away Tél : 050 960 660. (fermé la mardi) 

Glamour Shopping…

Pied de nez à Louis Vuitton ? Le jeune Gwen Kenis a osé, avec la complicité du maroquinier Steven Deduytsche, lancer sa propre série limitée de sacs à main “Knokke” (500 p. /10 couleurs) et de paniers de plage (150 p./ 10 couleurs)… Le tout dans un écrin attrayant et en fin de compte, accessible à tous. Adorables sacs en simili àpd 60 €. Sack, Lippenslaan 120. WWW.SACK4U.COM

Les plages dites "payantes"

Il s'agit d'espaces accaparés par des loueurs de transats & parasols, offrant généralement un supplément de services (bar, balançoires et/ou châteaux-trempolines pour enfants…). Côté prix : un transat se loue env. de 5 à 6,5 € /la demi-journée & 7 € à  8,50 € /la journée.

Les téléphones de quelques-uns : 

-Près du Casino et de la Rubensplein: Alain 050 67 58 92, 0476 57 16 60, Viaene 050 61 38 54, 0476 54 11 98

-Près de la Lippenslaan: Knokke Strand 0475 61 65 83, Indi Beach 0475 75 32 99

-Au Zoute: Kriss 050 61 15 96, 0475 55 99 76, Zoute Strand 0475 62 26 81, 050 61 21 41, Lekkerbek Beach 0476 35 70 97

WWW.KNOKKE-HEIST.INFO/HOME


Tram du littoral, une liberté royale !

© JJ Serol / Pepite Photography

© JJ Serol / Pepite Photography

Il sillonne entre mer et dunes, toute la côte belge de la France aux Pays-bas, reliant 16 stations balnéaires. Depuis 125 ans, cette icône dont les « silences et trépidations » rythment la vie de la Flandre Occidentale, est l’artisan du développement de ce littoral à nulle autre pareil…

 La côte belge est un phénomène unique. Mélange étrange d’aberrations urbanistiques et de perles architecturales, c’est un no man’s land où toutes les communautés linguistiques s’entremêlent dans un joyeuse bonhomie bien au-delà des transhumances estivales… Sur un peu plus de 60 kilomètres s’égraine un chapelet de stations balnéaires. Chacune avec son âme singulière, ses habitants du cru et ses vacanciers fidèles... Mais aussi dissemblables soient-elles, toutes ont en commun un tramway nommé « Kusttram ». Depuis Adinkerke, au-delà de La Panne à quelques dunes de la frontière française, il chemine sur 67 kilomètres jusqu’à Knokke, aux portes de la Zélande. C’est tout simplement la plus longue ligne de tram au monde ! Son histoire est presque aussi vieille que la Belgique elle-même et reflète un large pan de son histoire. En 1830, le pays déjà doté d’un bon réseau de chaussées et de voies navigables, mise pour son avenir économique sur le développement ferroviaire. Les trains d’abord, puis les trams, plus légers et faciles à aménager vont très vite relier les villages et permettre aux gens de se rendre à leur travail. À la fin du XIXe, la côte n’alterne encore que dunes, plages et petits villages de pêcheurs abrités à l’intérieur des terres. C’est la Mer du Nord que chante Jacques Brel avec quelques églises, beffrois, phares sur les hauteurs et moulins à l’intérieur des terres des Polders. Nieuport, Blankenberge et d’autres bourgs ont bien sûr leur plage et quelques roulottes permettent aux gens de la haute de prendre les bains. Mais le simple bon air est alors plus vital à la détente qu’une vue sur les flots gris et les premières belles villas de nantis se dressent au cœur des villages. En 1865 monte sur le trône Léopold II, le roi bâtisseur, décidé à faire d’Ostende, la Reine des Plages. Il tracera l’avenue royale (Koninklijke Baan) longeant la mer et ordonnera la construction des digues en pierre, des brise-lames et d’estacades. Ce faisant, il visualise la côte comme une vaste agglomération traversée d’un immense boulevard  accessible à tous par ce qui est aujourd’hui toujours « le tram du littoral ». En 1885, le premier tram à vapeur s’élance entre Ostende et Middelkerke. Deux ans plus tard , il relie déjà Nieuport à Blankenberge et son succès est tel que le nombre de voiture est décuplé. Partout où passe le tram, le standing des stations monte. L’électricité arrive dès 1897 mais les tronçons sont morcelés. Voitures tirées par des chevaux, à vapeur et électriques ; voies uniques puis, voies doubles ; tout coexiste jusqu’en 1914. Martyrisé pendant les deux guerres mondiales, le tram continuera pourtant à acheminer troupes, ravitaillements, blessés et munitions. Il survivra à la crise des années 30 et à l’avènement de l’automobile, puis à ceux qui cherchaient son démantèlement dans les années 70. Aujourd’hui, plus célébré que jamais à l’ère du développement durable, le Kusttram transporte chaque année 13 millions de passagers. Écoliers, retraités, adultes se rendant au travail, vacanciers explorant les sentiers de randonnées ou revenant de leur shopping, transportant valises, surfs, cerfs-volants et bicyclettes. Tout et tous s’entrecroisent sur ce théâtre de vies, cette magistrale colonne vertébrale du littoral belge…

 

Tram du Littoral : 70 arrêts (43 véhicules assurant tout l’été un passage toute les 10 min à chaque arrêt !)

Pass : (acheté dans l’aubette /Prévente)

1 journée : 5 €

3 jours : 10 €

5 jours : 15 €

Pluskaart : Pass de 7 jours pour 2 personnes : 30 € ( 20 € pour 1 personne) incluant l’accès à prix réduit à la plupart des grandes attractions : Plopsaland (La Panne), Airshow (Coxyde), croisière de l’Yserstar (Nieuport), Mercator, Domaine Raversijde, Fort Napoléon… (Ostende), Center Parcs (Le Coq), Sealife, Serpentarium & Sculpture de sables (Blankenberge), Seafront (Zeebruges), Zwin (Knokke)…