Le Maroc vert des Doukkalas…

Là où se dresse l’oasis d’OR du Mazagan

Sur le bord de l’Atlantique s’étend la région des Doukkalas, celle de neuf tribus berbères dont le territoire s’étendait autrefois des monts au sud de Marrakech jusqu’à l’océan. Sur la côte parsemée d’anciens bastions portugais se dresse le spectaculaire Mazagan. Une vision authentique du Maroc « hors sentiers battus »…

Texte & Photos : Sophie Dauwe & Jean-Jacques Serol / Pepite Photography

Oued, riad, souk, medina, kasbah, qahwa… Yallah Sahbi ! Que de mots chers à nos cœurs. Ils évoquent pour la plupart des francophones un univers chaud, coloré, raffiné et familier… Onze pourcent des Français, dès qu’ils le peuvent, s’évade au Maroc encore et toujours… Les Belges aussi, à Marrakech ou Essaouira de préférence. Peut-être parce qu’ils ne connaissent pas les Doukkalas, des tribus aujourd’hui pêcheurs et cultivateurs dans une région où souffle le Chergui venu de l’Est et celui du large qui rend l’atmosphère infiniment plus douce qu’à l’intérieur des terres. Il faut voler sur Casablanca, capitale économique de 4 millions d’habitants et troisième ville du pays, elle n’a pas son pareil. Exotique, moderne, citadine tout en offrant des plages, une ribambelle de restaurants et terrasses en bord de mer ; déjà une destination en soi. Sa belle architecture arabo mauresque et surtout, ses façades Art Déco façonnées à l’époque par de jeunes architectes fraîchement débarqués de l’Ecole de Paris ont retrouvé de leur splendeur d’autrefois. De nombreux quartiers ont fait peau neuve et du café de la Sqala à l’entrée de la Médina face au port, du quartier des Habous avec son beau souk en passant par la majestueuse Mosquée Hassan II, toute la ville tend vers la mer…

La route du Mazagan

El Jadida © JJ Serol

El Jadida © JJ Serol

À 80 Km de Casa, longeant la côte en toute liberté (si agréable, avec une petite voiture de location), on atteint les anciens bastions portugais. Le premier d’entre eux est Azemmour, une importante cité du royaume berbère des Berghouatas déjà au 7e siècle, prise deux cent ans plus tard, par ceux « qui proclame l’unité divine », les Almohades. Sous ces berbères musulmans, Azemmour voit fleurir une belle mosquée. La ville prend de l’ampleur et au 14e siècle, sous la dynastie suivante des Mérinides, elle est dotée d’une fontaine au cœur de la Médina. Les Portugais la domineront de 1513 à 1541, juste le temps de laisser leur empreinte… Blottie à l’embouchure du fleuve Oum Errabiaa, la médina d’Azemmour est baignée d’une lumière cristalline. Ses masures blanches sont piquetées de portes colorées, de heurtoirs chatoyants et de fenêtres entourées de motifs berbères. Des ruelles où le parfum subtil des tamaris et des grenadiers se mêle aux embruns. Des fresques modernes — ou serait-ce des « tags berbères » ? — piquent la curiosité. Et le visiteur amusé se perd dans le dédale, absorbé par ses découvertes à l’ombre des portes entrebâillées. Ici un artisan boulanger, là un tisserand ou un marchand de babouches… On trouve même des riads de charme où chaque chambre a sa vue sur le delta, mais de la rue leurs secrets sont bien gardés. Les murs de la Kasbah se dressent hauts, intacts et près du fleuve, le mellah (quartier juif) s’étale devant une esplanade en gradins d’où l’on observe le fleuve à côté des oliviers. Dans l’anse à l’est du delta et d’El Haouzia, s’étend une plage immense avec deux spots exceptionnels et encore très confidentiels (vents souvent « onshore ») pour le surf, kitesurf et bodyboard.. Située à 2 km d'Azemmour, on y pratique aussi le jet-abra, le ski nautique, la planche à voile et l'équitation sur la plage et les dunes.

De bastion en bastion

Seize kilomètres plus loin se dresse El Jadida, anciennement Mazagan, cité édifiée au début du XVIe siècle, reprise par les Marocains en 1769. L’empreinte des premiers colons ainsi que l’influence croisée des cultures européennes et marocaines est visible d’un bout à l’autre de l’adorable médina, joyau pur inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Ici encore de hauts remparts cerclés de quatre de ses cinq bastions d’origine… Nous marchons vers le chenal du grand port. Entouré de vieux canons portugais pointant vers l’océan, on embrasse d’un coup d’oeil le fronton d’une synagogue, le minaret d’une mosquée et le clocher de la vieille église de l’Assomption. De retour au centre de la rue principale, nous visitons un lieu étrange redécouvert en 1916. L’arrière porte d’une masure qui devait faire partie de l’ancien fort portugais accède à une salle souterraine soutenue par cinq rangées de colonnes. Eclairé par un puit de lumière, cet ancien grenier ou salle d’arme construit en 1514 a été transformé en citerne pour stocker l'eau potable lors du siège de 1769. 
Ce vaste espace comprend six salles reposant sur 25 piliers et une bonne dose de mystères… pas étonnant qu’il ait servi de décor à plusieurs films comme Othello d’Orson Welles ou Harem d'Arthur Joffé. Un silence fait de murmures balaie les ruelles calmes. Les boutiques du petit souk sont comme toujours un régal pour les yeux et les amoureux du marchandage.

Un Trésor de Resort

Sur la longue plage d’El Houazia, entre Azemmour et El Jadida s’étend sur 250 hectares le spectaculaire Mazagan Beach Resort. Ouvert en 2009 dans le cadre du plan Azur (un titanesque projet initié par Mohammed VI pour développer toute la région côtière), le Mazagan resplendit comme une perle rare. Trois cents millions d’euros et 21 mois de travail acharné ont été nécessaires pour parfaire cet écrin de luxe et de beauté. Dispersés au cœur d’une véritable médina, de belles boutiques, 500 chambres et suites d’un goût exquis, onze bars et des restaurants pour les papilles les plus capricieuses font de nos cinq sens des captifs. Un tableau que parfait un casino, un night-club imaginé par l’architecte new-yorkais Jeffrey Beers (suivez l’actualité du Sanctuary –l’été ouvert du mercredi au samedi- et ses parties endiablées sur Facebook) et un golf 18 trous entre mer et dunes golf dessiné par Gary Player, le joueur sud-africain aux trois Masters. Avec pour horizon l'océan Atlantique, ce golf n’est pas seulement beau, mais aussi pleinement respectueux du site naturel et géré de façon totalement écologique. Irrigué par les eaux recyclées, il a été embelli par la plantation de près de 4000 arbres indigènes selon une gracieuse architecture paysagère. Le golf enlace aussi de luxueuses villas au design contemporain (3,4 & 5 chambres) avec leur piscine et jardin privé. Quand au Mazagan Resort lui-même plutôt d’inspiration arabo-mauresque, il plonge ses hôtes dans un voluptueux rêve des 1001 nuits. Fontaines en miroir, profusion d’essences odorantes (jasmin, oranger…), chatoiement des tissus, entrelacs raffiné des marbres, arabesques des boiseries, tout est conçu pour le plaisir et le confort de tous. Il y a bien sûr un Kids Club royal et du printemps à l’automne, une foule d’activités, événements et animations originales retiennent ados et adultes comme au cœur d’une vraie ville animée. Pêle-mêle, on assistera à des défilés de mode, des festivals de cuisine, des compétitions sportives (surf de nuit avec plage éclairée, jetski freestyle, motorshow…). Puis, il y a les jours de « marché » dans l’Atrium où les meilleurs artisans des alentours viennent proposer leur produit.

Evasion totale

Hammam de rêve © JJ Serol

Hammam de rêve © JJ Serol

Le Mazagan possède enfin un immense centre de Wellness, un Spa à la croisée de l’Orient et de l’Occident… Dans une oasis cerclée de palmiers et d’orangers, on s’abandonne aux raffinements des meilleurs hammams. Sourire discret et mains expertes jonglent avec les écuelles d’eau, le kiss (gant marocain) et le savon noir pour un gommage du corps à nul autre pareil. Suit le massage à l’huile d’argan sur une table de marbre chaud… ou tout autre soin personnalisé que peut réclamer nos sens pour retrouver l’harmonie, l’énergie ou la relaxation… Ainsi requinqué de corps et d’esprit, on est repris de l’envie d’évasion. Explorer encore et encore… À El Jadida, l‘été se déchaîne sur les chants et mélodies des Aita et Malhoun (Festival Jawhara, début juillet notamment -une fois sur le site : suivez HomeFestivitès→Faites la fête à El Jadida). Et le Mazagan met à disposition de nombreux shuttle bus pour rejoindre Azemmour et El Jadia. Il y a même 2 navettes par semaine (mardi & jeudi) pour se rendre au fabuleux Morocco Mall ouvert depuis décembre 2011 à Casablanca, tout simplement le plus grand d’Afrique du nord… Aussi le plus glamour avec son ascenseur traversant un aquarium tropical. Dans la direction opposée, on peut s’organiser une excursion à Oualidia, un long lagon de 12 km et une adorable station balnéaire célèbre pour ses huîtres et autres fruits de mer. C’est à 70 km en direction de Safi, la capitale des Doukkala-Abda, le long de cette côte atlantique qui alterne marais salants, cultures potagères, petits villages authentiques et grandes exploitations de phosphate !

NB : Tous les services et activités (sauf la piscine centrale) du Mazagan Beach Resort sont accessibles aux non-résidents.

En Pratique

Info : www.visitmorocco.com

Formalités : Passeport en cours de validité, pas besoin de visa.

Monnaie : 1 Euro = 11 Dirhams marocain (MAD)

Température : moyenne annuelle : 18°c à 23°c (max 30°c)

Y aller : Vol Paris-Casablanca àpd 60 € (Bruxelles, Lyon, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Nice, Strasbourg, Toulouse ; toutes ces villes et d’autres encore possèdent des vols directs et réguliers sur Casa) Vérifiez les promo sur Royal Air Maroc www.royalairmaroc.com ainsi que sur les divers comparateurs de prix comme www.skyscanner.frwww.jetcost.comouwww.jet4you.com

Loger :

-Mazagan Beach Resort www.mazaganbeachresort.com

Un cinq étoiles plus qu’abordable : Prix moyen pour une nuitée en chambre double (env 43 m2 !) (2 pers) petit déjeuner inclus et plein accès au Kids Club, Hammam, Fitness, Night Club & Casino : 1700 MAD / 150 euros. NB : Le shuttle de l’aéroport de Casablanca est inclus dans la plupart des offres.

Voir les divers « paquets promotionnels » : « Sensational Summer Offer » (2 adultes & 2 enfants), Oriental Escape Offer (divers soins Spa), Golf Unlimited Offer…

Exemple : Partez à 2 cet été encore à des prix fous 8j/7n en demi-pension TTC pour 1475 € !

---------------------------------------------------------------------

Maison d’hôtes / Riads de charme à El Jadida & Azemmour :

-Dar wabi : 78 Derb Jemaa, impasse sidi kacem. Ancienne médina Azemmour

-Dar Lekbira : Ancienne médina Azemmour

A (re)trouver viatoomaroc.com &maroc.costasur

Visitez aussi le blog très enthousiaste et bien complet de Jacky Bourgogne sur la ville d'El Jadida

jadidalocations

JJinMarocbySD6660.jpg

Vos bien-heureux reporters ; Jean-Jacques & Sophie !

MADAAzemmourMedJJS0106.JPG