BD : le Buzz de Sandawe.com

Maudit Mardi (tome 2) de Nicolat Vadot, enfin sorti !

Mauditmardi001.jpg

Sandawe.com « L’éditeur, c’est vous » créé en 2009 par Patrick Pinchart et Lionel Frankfort fonctionne selon un concept original de financement participatif ! Les membres donateurs deviennent ainsi des producteurs et reçoivent le titre « d’édinautes », CQFD... Trois ans après sa naissance, cette jeune maison exclusivement dédiée au 9e Art s’est trouvé un fer de lance en la personne de Nicolas Vadot, jusqu’il y a peu surtout connu comme dessinateur de presse & éditorialiste.

Le premier tome de Maudit Mardi ! a été une bien belle surprise, accueillie chaleureusement par la critique et le public. Le second vient de sortir et clôture en beauté le récit...

Mais pourquoi ce titre ? Tout simplement parce qu’une mouette (hommage à Franquin ?) a prédit la mort du héros un mardi. Ce qui pour lui implique donc une immortalité pour les autres jours ;-)

Le Mardi, deuxième jour de la semaine, est assimilé en numérologie à la dualité. N’est-ce pas là précisément le problème d’Achille enraciné, déraciné, en proie à un dédoublement de la personnalité, une âme aux amours déchirés qui aspire pourtant à la quiétude et la tendresse...

Mauditmardi003.jpg

Tout cela, Nicolas Vadot (un auteur franco-britannico-australien qui a étudié à l'ERG à Bruxelles) nous le décrit dans un univers surréaliste comme un véritable équilibriste sur le fil très tendu joignant le rêve à la réalité. Il serait vain de vous conter l’histoire, de toute façon vous allez —pardon devez— courir acheter ce livre. Alors parlons plutôt du dessin. D’un trait sur, Nicolas déroule la semaine opposant planches fortes au coloriage proche de la perfection rappelant en cela le grand Mattotti, aux découpages bien calibrés et ses doubles pages apaisantes, véritables respirations dans ce récit complexe, je vous l’accorde, pas toujours facile à suivre. Certains vont chercher un message partout. Je pense tout simplement que Nicolas Vadot se servant de ce compte à rebours hebdomadaire, nous offre sur un plateau ce que peut être toute une vie... A nous lecteurs de prendre ce qui nous convient. Une chose est sûre, les édinautes de Sandawe ont fait le buzz. Bravo pour cette réussite. Et cerise sur le gâteau en cliquant sur le site de l’éditeur, vous aurez droit au Making Off, superbe lui aussi.

JJ Serol

www.sandawe.com