Exposition au 'CCC' : View, Reflection, Crossing

Pour ceux qui se baladent souvent à Bruxelles, au petit Sablon, vers la place Royale... Il y a les Musées, l’église, le Conservatoire ou la Cour des Comptes, des lieux bien connus et appréciés de la rue de la Régence.  Bizarrement, quand je prends connaissance de cette exposition "View, Reflection, Crossing" ; je me dis simplement qu'il n’y a rien au n°4! Erreur, depuis un an, le Centre Culturel Coréen a pris ses quartiers à cette adresse. Une immense salle d’exposition occupe le rez de chaussée dans un décor minimaliste de zen attitude. Pour son premier anniversaire, ce CCR  nous a fait un cadeau !

L’idée est simple. Quel est l’art le plus prolifique à la fois en Corée et en Belgique ? Et oui ! C’est le neuvième, la BD. Belges et Coréens sont accros et ouverts à tout qui dessine et raconte une histoire. L’exposition s'est ensuite concrétisée grâce au soutien du Centre Belge de la BD et aboutit à une très intéressante reflexion collective mélangeant allègrement les styles.

L’auteur,  Olivier Grenson, s’était déjà plongé dans l’univers coréen avec le très beau dytique La douceur de l’enfer paru dans la collection 'Signé' du Lombard. Avec délices, je retrouve dans cette expo, quelques unes des planches de cette histoire voyage-souvenir qui obtint le prix Diagonale en 2012. Prenez aussi du temps pour découvrir le carnet de croquis qu’Olivier a réalisé pendant son séjour en Corée. Sensible et Magique ! 

Kun-woong Park natif de  Séoul en 1972. Artistes aux multiples talents nous propose de s’arrêter sur quelques planches de son émouvant Flower  (Fleur, collection Ecritures chez Casterman). Ce Manhwa (manga coréen) décliné sous forme d’estampes est un régal de métaphores faisant de ses 3 tomes, un véritable recueil poétique. C’est avec beaucoup de plaisir que j'ai découvert son travail.

Jung Henin, coréen adopté en 1971 par une famille belge, scelle le lien entre nos deux cultures présentant son autobiographique Couleur de peau : Miel  (Quadrants Editeurs, 3 Volumes), des planches vraiment très attachantes. 

On pourra aussi admirer le travail de Pieter De Poortere, auteur flamand qui avec Prince Dickie développe dans un style particulier, une BD décalée proche des auteurs de l’Underground américain ou encore, de Yeonsik Chung dans The Fives et Youngsoon Yang avec son fabuleux feuilleton de science-fiction Denma. Taeho Yoon Misang présente Incomplete Life, une œuvre sociale et dénonciatrice d’un certain malaise de la jeunesse coréenne qui complète admirablement la visite des "Grands" (là, je parle de nous!). Car pour les petits, il y a un jardin d’animation où Pororo, le célèbre petit pingouin coréen devient ami avec les Schtroumpfs. Tout un programme.

A VOIR EN FAMILLE AU CENTRE CULTUREL COREEN DE BRUXELLES

4 rue de la Régence, jusqu’au 17 Janvier.

brussels.korean-culture.org